spacing

Introduction

L'eau, l'assainissement et l'hygiène (WASH pour "Water, sanitation and hygiene") dans les établissements de santé sont essentiels à la fourniture de soins de qualité, centrés sur les personnes. Ces trois facteurs permettent également de réduire les infections nosocomiales, accroître la confiance et l'utilisation des services de santé, augmentent l'efficacité et réduisent les coûts tout en améliorant le moral du personnel. Toutes les grandes initiatives visant à améliorer la santé mondiale dépendent de l'existence de services WASH de base dans les établissements de santé.

Dans les pays à revenus faibles et intermédiaires, les services WASH dans de nombreux dispensaires et hôpitaux sont absents. Les données de 54 pays, représentant 66'101 structures de santé, montrent que 38% des établissements ne bénéficient pas d'une source d'eau améliorée, 19% n'ont pas d'assainissement adéquat et 35% ne disposent pas d'eau et de savon pour l'hygiène des mains. L'absence de ces services compromet la capacité à fournir des soins sûrs et de qualité et soumet à la fois soignants et soignés à des risques considérables qui pourraient être évités.

Une action urgente est nécessaire pour améliorer les services et les pratiques WASH dans les établissements de santé. L'OMS, l'UNICEF et des partenaires se sont engagés, lors d'une réunion en mars 2015, à remédier à la situation avec pour objectif un accès universel aux services WASH d'ici 2030, et ce en portant une attention particulière aux besoins des femmes, des filles et des enfants.

La vision est de fournir un accès aux services WASH dans tous les établissements et contextes d'ici 2030, avec une attention particulière aux besoins des femmes, des filles et des enfants.