Cambodge

Au Cambodge, il y a maintenant plus de bébés qui naissent aux mains de professionnels de la santé et plus de femmes qui choisissent d'accoucher dans un établissement de santé qu'auparavant [1]. Une baisse significative du taux de mortalité maternelle a été observé, de 472 décès pour 100'000 naissances vivantes en 2005 à 170 décès pour 100'000 naissances vivantes en 2014 [2]. Toutefois, les données démographiques et sanitaires montrent une diminution beaucoup plus lente du taux de mortalité néonatale, qui représente désormais la moitié de tous les décès chez les enfants de moins de cinq ans [3]. Il s'en est ensuivit un regain d'intérêt pour l'amélioration de la qualité des soins fournis dans les établissements hospitaliers au Cambodge.

À l'heure actuelle, il n'y a pas de vue d'ensemble de l'état des installations et des pratiques dans les domaines de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène. L'Institut national de la santé publique a entrepris une étude visant à évaluer:

  1. les politiques et la planification, y compris les normes et les objectifs de couverture liés à WASH dans les établissements de soins;
  2. les mécanismes, outils et données de suivi et d'évaluation, avec un accent sur les données de routine collectées par le biais du système d'information de gestion de la santé ainsi que les outils et données d'évaluation des établissements de santé;
  3. les principaux acteurs impliqués ou travaillant sur WASH dans les établissements de soins, ainsi que leurs rôles et responsabilités.

L'étude a révélé qu'il n'y a pas de mécanisme national fiable de suivi et d'évaluation pour WASH dans les structures médicales et aucun document de politique qui décrit en détails les politiques et la planification nationales, y compris les normes et les objectifs de couverture WASH dans les établissements de soins.

En outre, WaterAid et le Center for Global Safe WASH (CGSW) de l'Université d'Emory ont développé deux outils similaires, mais séparés pour évaluer les infrastructures et ressources WASH dans un sous-ensemble d'établissements de soins. Les résultats préliminaires de ces outils montrent que, bien que la plupart des installations évaluées avaient un approvisionnement en eau, la fiabilité et la qualité de l'eau était de mauvaise qualité, en particulier dans les centres de santé. Les installations sanitaires existent mais ne sont pas accessibles pour les patients et le personnel qui sont enceintes ou qui ont une mobilité réduite.

 

Actions majeures

  • Examiner les outils d'évaluation et procéder à des sondages à plus large échelle au niveau provinciale pour acquérir une compréhension approfondie de l'état de WASH dans les établissements médicaux
  • Analyser dans quelle mesure WASH dans les structures de soins sera une composante essentielle du Plan stratégique de santé 3 actuellement en cours de développement par le Ministère de la santé
  • Entreprendre des analyses de risques WASH dans les structures médicales et identifier les priorités d'amélioration et de mise à niveau
  • Soutenir la formation relative à la prévention et au contrôle des infections au sein du personnel soignant y compris les infirmières, sages-femmes, médecins et personnel responsable du nettoyage
  • Répertorier tous les intervenants qui entreprennent des travaux liés à WASH au sein des établissements hospitalier et établir un groupe de travail avec ces personnes.

 


[1] Royal Government of Cambodia. (2013). Annual progress report: achieving the Millennium Development Goals. Phnom Penh: Ministry of Planning.

[2] MoH, MoP and ICF International. (2015). Cambodia Demographic and Health Survey 2014. Phnom Penh, Cambodia: National Institute of Statistics, Directorate General for Health and ICF international.

[3] Countdown to 2015. (2014). Fulfilling the health agenda for women and children: the 2014 report. Countdown to 2015.

spacing