Tchad


WASH et le choléra

Suite à une épidémie de choléra en 2010-2011, un projet de trois ans a été entrepris par l'OMS pour aborder la question de WASH au sein des établissements de soins des zones touchées par le choléra au Tchad. À l'échelle mondiale, les cas de choléra augmentent avec environ 3 à 5 millions de cas et entre 100'000 et 120'000 décès signalés chaque année. Pour réduire efficacement et durablement l'incidence du choléra et des maladies diarrhéiques, il faudra mettre l'accent sur les interventions préventives à long terme, notamment en facilitant l'accès à l'eau potable, l'assainissement et l'hygiène et l'autonomisation des communautés locales et des établissements de soins pour gérer les services WASH.

Le projet a ciblé treize installations dans deux districts (N'djamena et Bongor) et se concentre sur les changements de comportements, un accès sûr à l'eau et l'engagement communautaire. Au cours de ce projet de trois ans (2013-2015) des interventions fondées sur des preuves de changements de comportements seront développés et testés en parallèle avec la distribution de kits d'hygiène. En outre, les responsables de la santé et de WASH seront formés afin de pouvoir effectuer des tests de qualité de l'eau dans le cadre du développement et de la mise en oeuvre de plans de sécurité de l'eau afin d'évaluer et gérer efficacement les risques.

En juillet 2015, deux ateliers de formation de trois jours ont été organisées par l'OMS, le Ministère de la Santé et CSSI une ONG partenaire dans le domaine de WASH FIT. Près de 40 membres du personnel clinique et non clinique des 13 établissements ont été formés. Le Tchad est le premier pays à recevoir une formation sur la méthodologie du plan de sécurité WASH. Une évaluation de l'impact de cette formation a été entreprise par le Ministère de la Santé et CSSI; chaque établissement a été visité deux à trois fois pour discuter des progrès sur WASH FIT, mettre en évidence les obstacles à la mise en œuvre et identifier les besoins en ressources supplémentaires.

Deux ateliers d'une journée ont eu lieu en mars 2016 pour marquer l'achèvement du projet. Le premier atelier a rassemblé des membres du personnel des 13 établissements qui ont été impliqué dans une réflexion sur le projet dans son ensemble, la formation et les prochaines étapes. Les participants ont été unanimes pour dire que le projet devrait se poursuivre et ont demandé un soutien pour les aider à apporter des améliorations continues à leurs infrastructures WASH. Le deuxième atelier a été une réunion au niveau national avec des membres du Ministère de la Santé, de l'UNICEF, l'OMS, l'UE, CSSI et d'autres partenaires qui a porté sur WASH comme moyen de renforcer les systèmes de santé et comment elle peut être liée à des initiatives telles que la surveillance, la communication, la santé et la nutrition maternelle et infantile.

spacing